En ce moment il se lève tôt. Quand il s’extirpe du lit, dans un demi-sommeil, je m’installe à sa place encore tiède et je laisse son odeur m’envahir. Pendant quelques instants, ma conscience replonge entre les draps et c’est comme s’il était encore un peu là.

3 Réponses vers “”

  1. Mon PC fait pareil, c’est dingue… !

  2. Tes brèves, comme celle-là déclenche systématiquement chez moi quelque chose.

    Ca me parle énormément.

  3. C’est souvent là qu’on regrette le cassoulet de la veille.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :