Il est trois heures du matin et j’achète des chaussures à talons sur internet. J’aimerais bien dormir mais trop de choses tournent dans ma tête. Pour la première fois de ma vie, je n’ai plus de devoir à rendre, plus d’examen à préparer, plus de mémoire à rédiger. Toutes ces épées de Damoclès qui ont rythmé mes études, ces journées passées à repousser les échéances, ces nuits blanchies au café et à la nicotine pour terminer à temps. C’est fini, enfin. Des heures volées à Morphée, des montées d’adrénalines à l’approche des deadlines, je sais que j’en aurai d’autres, mais pas pour les mêmes raisons. La forme sera identique, le fond n’aura plus rien à voir.

Jeudi matin, j’ai définitivement quitté mon statut d’étudiante. Cette étiquette qui me collait tellement à la peau que j’avais fini par oublier qu’un jour elle se détacherait. Derrière le micro, ma voix tremblait, comme lors de mon tout premier passage à l’antenne, deux ans plus tôt. Dans le casque, je me suis entendue moduler un flash, égrener l’actualité du jour, mais de loin, sans vraiment être là. Puis je suis sortie du studio et j’ai écouté l’examinateur avec l’impression de vivre le jugement dernier. Débrief, note, rapide calcul. Admise. Le bout du tunnel est là. Je suis dehors mais tout est encore flou autour de moi. Il est trois heures du matin et j’achète des chaussures à talons sur internet. Gagner quelques centimètres en hauteur pour compenser le vertige.

Publicités

8 Réponses to “”

  1. Très bel article encore une fois, félicitations pour cette nouvelle étape dans ta vie. Il n’y a rien que tel qu’une belle paire de talons pour gagner en assurance 😉

  2. Je ne te connais que via ce que tu racontes et montre sur internet, mais je ne me fais aucun soucis pour toi.
    Tu vas t’en sortir !

  3. Post coitum animal triste…
    Sois fière de toi comme l’est ta mère (de radio).

  4. Ca doit paraitre étrange, en effet, d’avoir une frontière aussi précise entre étudiante et salariée…

    (admise… c’est un concours ou un diplome ?)

  5. Salya, Doxo, merci !

    Gaëlle, je SUIS fière, vraiment ! Et puis si j’en suis là aujourd’hui, c’est aussi grâce à toi 🙂

    Fred, la frontière n’est pas si précise que ça étant donné qu’actuellement je suis encore stagiaire. Donc plus étudiante mais pas encore salariée.
    Et c’était un diplôme. C’est loin d’être mon premier, mais par contre c’est la première fois que je vais jusqu’au bout d’un cursus !

  6. Bravo, moi mon dernier diplôme c’est… un bac.

  7. Oh, je crois qu’aujourd’hui, (à l’exception de certaines professions bien précises) les diplômes ne veulent plus dire grand chose et qu’on peut parfaitement s’en passer.

  8. Félicitations pour l’article, le diplôme et courage pour le grand saut dans l’inconnu !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :