J’ai l’impression d’être une funambule. J’avance, en équilibre sur le fil de ma raison, mais le souffle le plus infime peut me faire vaciller. Et puis parfois, la brise me pousse, me porte, m’enivre et m’enhardit. Elle caresse mes joues, fredonne à mes oreilles et emmêle mes cheveux. Parfois aussi mes pas se perdent, divaguent, je tangue. Mais une pirouette suffit à me remettre d’aplomb tout en légèreté. Tantôt pleine d’assurance, l’instant d’après emplie de doutes. A petits pas ou à grandes enjambées. De temps en temps sur la pointe des pieds. Avancer reste le meilleur moyen de ne pas tomber.

2 Réponses vers “”

  1. Avancer coûte que coûte, même en titubant, mais toujours avancer, surtout ne pas tomber..

  2. On se fait un japonais ?
    =) =) =) =)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :